Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

6 articles avec solidarite

Les Français solidaires ? Pas si sûr.

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Nos restaurants, avec leurs cuisiniers français, ont baissé le rideau pour une durée indéterminée à ce jour. Faillites à l’horizon. Pendant ce temps, le roi de la malbouffe sert dans ses drives des clients toujours aussi fidèles ! Des Français font la queue pour du coca, des burgers, des frites assorties de sauces, de sucre, et d’additifs suspects !

 

Nos libraires – déjà à la peine dans un secteur en difficulté – ne pouvaient plus vendre leurs livres. Pendant ce temps, l’homme le plus riche de la planète – par son entreprise Amazon – réalisait des bénéfices comme jamais.

 

Les Américains ont réussi le tour de force de laver le cerveau d’un grand nombre de Français qui ne comprennent même plus qu’ils engraissent les milliardaires d’Outre-Atlantique.

 

C’est le moment ou jamais de faire bloc, de privilégier nos entreprises françaises pendant cette crise sanitaire. Et d’aucuns n’hésitent pas à donner leur argent aux plus fortunés de cette planète.

Si une part des Français n’a pas un comportement « patriotique » - au sens noble du terme -, pendant la pandémie, qu’en sera-t-il après ?

 

Le lavage du cerveau est une forme de manipulation mentale. Il regroupe des procédés qui agissent pour reconditionner le libre arbitre. Nombre de consommateurs cèdent aux sirènes de la société consuméristes en toute inconscience. Les plus vulnérables, les moins cultivés en sont les premières victimes.

  • Que les plus avertis travaillent à informer en priorité les jeunes. Les habitudes prises dans l’enfance ont la vie dure.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

 

« Quand l’achat et la vente sont contrôlés par la législation, les premières choses qui s’achètent et se vendent sont les législateurs. » O’Rourke

Partager cet article

Repost0

Baguette et croissants du matin, combien de malades ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

« Chaque matin, je prends ma baguette et mes trois croissants chez mon boulanger. Comme c’est bon en cette période de confinement ! En plus, mes petits-enfants passent 15 jours à la maison, je les emmène avec moi ; ça leur fait une sortie. Ils en ont besoin. »

 

Comportement égoïste et coupable

Dans les 35 000 boulangeries de France, des clients bravent toutes les recommandations ; que dis-je ? les supplications des soignants – en allant se faire plaisir – au quotidien, égoïstement -, chez leur boulanger.

 

Combien de victimes ?

Petit calcul : imaginons une moyenne de 100 clients seulement dans chaque boulangerie : 35 000 X 100 = 3 500 000 risques supplémentaires de contracter le virus COVID-19. Sachant qu’un porteur du COVID-19 contamine en moyenne 5 personnes, on arrive à 3 500 000 X 5 = 17 500 000 de prises de risques - chaque jour - en se rendant chez son boulanger.

 

Bouder son boulanger ?

Non, pas question. Mais deux passages dans la semaine peuvent suffire ; en achetant pour 3 ou 4 jours, on diminue le risque de contamination de façon mathématique. Une fois par semaine à la boulangerie peut suffire en s’organisant bien.

 

Pensez aux soignants qui appellent à plus de civilité

Tout le personnel hospitalier lance des appels désespérés « Restez chez vous, c’est le seul moyen de freiner la propagation du virus. » Alors, cessez de vous rendre chaque matin chez votre boulanger ; vous ralentirez ainsi la progression de l’épidémie.

 

Le tsunami nous arrive ; soyons solidaires face à cette menace planétaire inédite. #RestezChezVous. Organisez vos courses pour en diminuer la fréquence. Groupez-les avec des voisins…

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

 

  • Le bonheur est né de l’altruisme, le malheur de l’égoïsme.
  • La bonté est une qualité que l’égoïsme ne connaît guère.
  • Rien n’est plus opposé à la véritable amitié que l’égoïsme.

Partager cet article

Repost0

COV19 – Récession, faillites, licenciements

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Le choc du Coronavirus est sans précédent sur l’économie française. Des mesures d’urgence sont lancées à l’échelle mondiale. L’ampleur de la catastrophe dépassera celle de 2008 et même celle de 1929, selon certains économistes.

 

Récession à anticiper

Plus aucun doute, la récession nous touchera de plein fouet. Les mesures prises pour enrayer la propagation du Coronavirus empêchent une grande partie des salariés de travailler. Nul doute que des entreprises cesseront leur activité après plusieurs semaines d’empêchement. Les comptes bancaires dans le rouge sont et seront légion ; comment réagiront les banques au fil des semaines qui viennent ?

 

Catastrophe et assurance

Les assurances indemnisent les victimes de catastrophes naturelles. Pourquoi ne viendraient-elles pas aider les victimes de catastrophes sanitaires ? Ce ne serait pas illogique.

 

Les licenciements

Le chômage partiel ne permettra pas de garder des salariés dans des entreprises exsangues. Le président de la République exhorte les chefs d’entreprise à ne pas licencier. Intention louable ; mais qu’en sera-t-il dans quatre à six semaines ?

 

Les indépendants en difficulté

L’arrêt partiel, voire total de leur activité est synonyme de mort lente. Sans revenus et sans possibilité de s’acquitter des charges, les entrepreneurs individuels ne peuvent pas faire face à un confinement de plusieurs semaines.

 

Situation d’après-guerre

Sans être devin, je crois pouvoir affirmer que fin mai nous serons dans une situation d’après-guerre lorsqu’il faut reconstruire et prendre en charge les compatriotes qui ont tout perdu.

 

Solidarité européenne

L’Europe sortirait grandie de cette crise si elle organisait la solidarité entre les états. Mais la nature humaine est telle que l’on ne peut pas prévoir les réactions toujours liées à des intérêts particuliers.

 

  • À une situation inédite, il faut répondre par des mesures exceptionnelles. C’est dans ces circonstances que l’on voit les personnalités les plus attachées aux valeurs humaines. Et à l’inverse, on entend des propos purement financiers qui relèguent la préservation des plus fragiles au second rang.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Désormais la solidarité la plus nécessaire est celle de l’ensemble des habitants de la Terre. » Albert Jacquard.

Partager cet article

Repost0

Le triomphe de l’injustice

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les deux économistes Emmanuel Saez & Gabriel Zucman ont bouleversé l'étude des inégalités. Pour leur ouvrage Le Triomphe de l’injustice, ils ont travaillé en collaboration avec le fisc américain pour démontrer la montée des inégalités aux États-Unis.

 

Une Amérique très à gauche !

Étonnant ! Quand on voit le plus grand pays capitaliste dirigé par Trump, on n’imagine pas que l'Amérique a été à la pointe du combat pour la justice fiscale au début du XXe siècle, elle a ensuite tourné le dos à sa propre tradition.

Franklin Roosevelt avait même voulu instaurer pendant la Seconde Guerre mondiale un revenu maximum légal ; les revenus des plus riches auraient été taxés à 100 % au-delà d’une certaine somme. Même les partis de gauche ne sont pas allés aussi loin en France. Le congrès américain avait opté pour une taxation à hauteur de 92 % au lieu des 100 %.

 

L’impôt nécessaire

Les auteurs expliquent que sans impôts il n’est pas de prospérité possible, qu’un pays ne peut pas se fixer un destin commun sans le recours aux impôts. Des grosses fortunes demandent à en payer plus.

Donald Trump a fait baisser les recettes de l’état et accru considérablement les inégalités.

 

Ni crèches, ni maternelles publiques aux États-Unis

Les candidats américains Sanders et Warren veulent instaurer un impôt sur la fortune pour injecter des finances dans les systèmes éducatifs américains. Des crèches et des maternelles pourraient ainsi profiter à toutes les catégories sociales de parents.

 

L’ISF (impôt sur la fortune) en France

Tel qu’il avait été conçu, il s’était transformé en énorme taxe foncière. Des propriétaires modestes dont les terrains avaient pris une forte valeur se sont trouvés étranglés par l’ISF. Le nouvel impôt, s’il arrive, devra se recentrer sur les très riches. Il faut éviter de pénaliser les propriétaires honnêtes qui contribuent à l’essor indispensable – mais raisonné - de l’immobilier.

 

* Le travail réalisé par les deux auteurs Gabriel Zucman et Emmanuel Saez apporte un éclairage intéressant sur l’évolution des inégalités au fil des décennies. Les lecteurs y puiseront des informations d’un grand intérêt. Les analyses permettent aussi d’alimenter le débat sur l’instauration d’un impôt sur la grande fortune.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr – www.cd-lmdp.fr

 

« La possession des richesses a des filets invisibles où le cœur se prend insensiblement. » Bossuet

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Expulsé avant l’hiver, le trott...

Publié le par Dechartres

Partager cet article

Repost0

Expulsé avant l’hiver, le trottoir pour univers

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Te voilà sur le trottoir,

Dès que l’hiver fut venu.

Tu ne peux plus entrevoir

Le doux rêve d’une main tendue.

 

Te voilà sur le trottoir ;

Les logements vides tu les vois

Et les nantis se font voir,

Ils se font voter des lois.

 

Te voilà sur le trottoir

Expulsé de ton logement.

Les édiles il faut les voir

Prêter tous leurs boniments.

 

Te voilà sur le trottoir.

Revenu universel,

On le rejette sans savoir,

Agité comme une crécelle.

 

Te voilà sur le trottoir ;

Toi aussi, mais comme beaucoup,

Tu attends les réchauffoirs.

Mais ne viennent que des grigous.

 

Te voilà sur le trottoir,

Les politiques cumulards

Qui se font toujours bien voir

Ne t’apportent aucun espoir.

 

Te voilà sur le trottoir.

De ce tout nouveau repaire,

En quête d’un gîte illusoire,

Tu cherches de nouveaux repères.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr/

 

Pour un monde plus humain

Que le mot fraternité ait un sens.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0