Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

philosophie

La sagesse espiègle – Alexandre Jollien

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

 

Alexandre Jollien, dans ce livre où il se met à nu - nous invite à nous départir de la dictature du « on ». Cessons de culpabiliser pour ce que nous sommes.

Philosophie déculpabilisation
La sagesse espiègle

 

Extraits :

« Comment vivre sans être perpétuellement obsédé par ce que les autres pensent, sans se plier systématiquement à une norme, à des idées, à la mode, à ce qui se fait, se pense ? »

 

« Comment gérer l’agressivité, désamorcer les colères, faire triompher la douceur, là où priment les bas instincts ? »

 

« Tendre la main, c’est bazarder tous les a priori pour rejoindre l’autre et l’aider jusqu’au bout. »

 

Au fil de la lecture, nous prenons conscience de ce que nous sommes. Pourquoi restons-nous enfermés dans un personnage que nous nous sommes créé ? Pourquoi ne pas vivre sa propre vie au grand jour ? Qu’est-ce qui met en échec notre volonté et nous tire vers le bas ?

 

Des vérités nous sautent au visage, nous en prenons conscience, nous progressons en lisant La sagesse espiègle.

Comme c’est bénéfique en cette période bouleversante.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

La blessure n’est jamais honteuse.

 

Il y a des regards qui sauvent.

Alexandre Jollien - émotion - La sagesse espiègle

Partager cet article
Repost0

Incipit de « Cosmos » écrit par Michel Onfray

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

« Mon père est mort dans mes bras, vingt minutes après le début de la nuit de l'Avent, debout, comme un chêne foudroyé qui, frappé par le destin, l'aurait accepté, mais tout en refusant de tomber. Je l'ai pris dans mes bras, déraciné de la terre qu'il avait soudainement quittée, porté comme Énée porta son père en quittant Troie. Ensuite, je l'ai assis le long d'un mur, puis, quand il fut clair qu'il ne reviendrait pas, je l'ai allongé de toute sa longueur sur le sol, comme pour l'aliter dans le néant qu'il semble avoir rejoint sans s'en apercevoir. » 

 

Nous ne pouvons qu’admirer cet incipit. Michel Onfray nous accroche immédiatement avec les premières lignes qui nous sautent à la figure. Il renoue dans cet ouvrage avec l’idéal païen d’une sagesse humaine en harmonie avec le monde.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« On ne reçoit pas la sagesse, il faut la découvrir soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner ». Marcel Proust, À la recherche du temps perdu.

 

Partager cet article
Repost0

Ne vous laissez pas voler votre vie

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Vous pouvez changer ce qui peut l’être, certes. Mais ne tentez pas de révolutionner l’inéluctable ; vous vous épuiserez et pendant ce temps-là, vous passerez à côté de l’essentiel pour vous et vos proches.

 

Regardez le petit tas de sable dans votre jardin, ce n’est pas une montagne, c’est un tout petit monceau qu’il suffit d’enjamber pour continuer sa route en toute sérénité.

 

« L’énorme problème » qui trotte dans votre tête, c’est comme ce petit monticule ; sans l’ignorer, vous pouvez passer au-delà.  

Les imprévus ne sont que des occasions déguisées qui nous sont envoyées pour nous faire progresser dans notre raisonnement. Regardez autour de vous tous ces gens qui se compliquent la vie ; ils sont aveugles, ils ne voient plus la beauté de la nature, la magie des enfants, la splendeur des romans.

 

Gardez votre énergie pour la bonne cause. Tournez-vous vers les gens ouverts au dialogue, à l’échange constructif. Vous y gagnerez un bien-être considérable.

 

Commencez dès maintenant à faire ce que vous aimez. Vivez votre vie. Les conseilleurs, toujours prompts à vous prodiguer des remarques « gratuites », n’ont pas à interférer sur vos actions. C’est vous qui décidez avec vos convictions, pour votre bien et celui de vos proches.

 

Laissez les bonimenteurs à leurs occupations. Gardez le contact avec les gens positifs et inventifs, votre vie prendra une autre direction.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« A votre mort, vous aurez trop de projets dans les tiroirs, agissez maintenant. »

Partager cet article
Repost0