Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecole

L’esprit juste selon Blaise Cendrars

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

 

homme, juste, éclairé, philosophie, dialogue, construire, politique
L'homme juste

Blaise Cendrars a écrit L’Or – La merveilleuse histoire du Général Johann August Suter en 1924.

Son récit est conduit par tableaux rapides et saisissants. Il y écrit d’un style nerveux ; il ne recherche que le dynamisme en phrases courtes.

 

Du raisonnement et de la logique

À la fin du roman, le juge Thompson prend parti pour le général Suter ruiné. Blaise Cendrars brosse un portrait du juge :

« Le juge Thompson comprend et s’apitoie sur le sort du général. Thompson est un esprit juste, pondéré, éclairé, qui remplit ses fonctions en toute indépendance.Comme il a fait de solides études de grec dans sa jeunesse, il a conservé l’amour des belles-lettres, une façon de raisonner qui le porte facilement vers la grandeur et un goût des déductions logiques, désintéressées qu’il sait mener jusqu’au bout. Une propension naturelle de son esprit l’entraîne à la contemplation. »

 

Ce qu’il faut retenir

Les études constituent un bien inestimable. L’apprentissage des langues (Blaise Cendrars en parlait plus d’une douzaine) ouvre notre esprit vers des cultures différentes. L’étude du grec, du latin aide à écrire, à lire les textes dans la langue de Victor Hugo.

Une fois la découverte de ces trésors faite, l’étudiant prend du plaisir à lire et développe son esprit d’ouverture.

 

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2019/01/la-noyade-des-ecoliers.html

 

Que serait notre monde si tous les citoyens étaient en mesure

* De comprendre les enjeux économiques de notre société,

* De réfléchir aux mesures à prendre pour l’avenir de notre pays,

* De garder un esprit juste, pondéré, éclairé,

* De raisonner pour aboutir à des actions logiques ?

 

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2019/01/va-t-on-enfin-soigner-ce-handicap-en-progression-chez-les-jeunes.html

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons. »Victor Hugo

 

enfants - ouverture d'esprit - capacité à dialoguer - tolérance

Partager cet article
Repost0

Comment amplifier le goût de lire ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Quand un quart de nos jeunes de 16 à 25 ans butent sur un texte et ne comprennent pas ce qu’ils ont lu, il y a urgence à se mobiliser.

 

La lecture, c’est l’ouverture sur le monde

 

Les tests le prouvent, un enfant qui lit voit le monde s’ouvrir devant lui. Son imagination n’a plus de limites ; il voyage, il vagabonde.

Tout gamin, j’habitais la campagne. Pas de bibliothèque à 20 kilomètres à la ronde.

Une chance pour moi, de vieux livres poussiéreux dormaient dans le grand grenier. Je les ouvrais, j’essayais de comprendre le thème du livre. Ainsi, je me suis évadé dans le grand Nord avec des aventuriers émouvants pour mes 9 ans de l’époque. Avec Henry de Monfreid, Je suis « parti » à travers les océans.

La postière de mon village avait toujours des livres empilés dans son capharnaüm de bureau. Elle m’invitait à venir fouiller ; j’ai découvert les aventures de Blek le Roc, un personnage de bande dessinée. C’était un trappeur américain qui participait à la guerre d’indépendance américaine contre les troupes anglaises. Il était accompagné dans ses aventures par le jeune Roddy. Je m’étais attaché à eux au fil des lectures. Je vibrais pour eux.

À 10 ans à peine, j’avais déjà « visité » le Nord, traversé les océans, parcouru l’Amérique avec mes héros.

Le fils de l’instituteur me prêtait les Tintin. Un grand intérêt pour le journalisme m’est venu.

 

A chaque lecture, le cerveau s’enrichit

 

À chaque genre de lecture, j’apprenais un vocabulaire nouveau.

J’avais envie de partir encore et encore vers de nouvelles destinations. J’ai traversé la forêt amazonienne. Le soir, en terminant un chapitre, j’avais l’impression d’être entouré de toute cette faune hostile pour l’homme, tellement j’étais transporté par le récit.

Quelle chance j’avais aussi de pouvoir lire la presse quotidienne et l’Express de J.J.S.S. et Françoise Giroud. Ainsi, je comprenais le monde en pleine mutation après la Seconde Guerre mondiale.

 

Les bienfaits de la lecture sont reconnus

 

L’envie de lire ne m’a plus quitté. Chaque ouvrage m’apporte un éclairage sur un nouveau sujet, un nouveau vocabulaire, de nouveaux points de vue. Mon imaginaire se développe avec chaque livre. Mes capacités à dialoguer se sont accrues au fil des pages lues.

 

Pour écrire, la lecture m’aide énormément. On ne peut pas écrire sans lire.

 

Agir pour nos enfants, une urgence

 

Nos enfants français lisent de plus en plus mal. Ils ne comprennent pas le texte lu pour un quart d’entre eux. Comment ces jeunes peuvent-ils réussir leur parcours professionnel ? Et comment peuvent-ils gérer leurs affaires personnelles ?

 

Je ne sais pas lire l’avenir, mais je sais combien le bon lecteur aura de meilleurs lendemains dans notre société. Je sais lire la détresse de ceux qui ont abandonné la lecture, le monde devient flou et incertain pour eux ; je sais lire leur désarroi sur leur visage. Je sais lire le chagrin de ceux qui n’ont plus accès à la lecture.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - https://twitter.com/dechartres1 - 0 611 487 763

 

Pour donner le goût de la lecture
Pour aider nos jeunes

Pour faciliter et encourager la lecture

Partager cet article
Repost0

Comment lutter contre l’intolérance ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Il faut
- Que toutes les religions fassent leur mea-culpa
- Qu’elles chassent les extrémistes de leurs rangs.

Se réclamer d’une religion - quelle qu’elle soit - c’est vouloir répandre la parole de Dieu pour essaimer le bien autour de soi, pour aimer son prochain, pour soutenir les faibles… Aucune religion ne peut être prétexte à tuer.

- L’ignorance et l’inculture constituent les principales causes des actes violents. Combien d’extrémistes se réclamant de l’islam ont étudié le Coran ? Très peu. C’est l’idéologie inculquée par des gens habiles qui transforme des jeunes en assassins.
- Comment remédier à cette situation ? En formant les enfants à l’école, en leur donnant une culture générale qui leur permette de comprendre le monde et de penser par eux-mêmes, sans le concours de gourous. Les dogmes religieux ne constituent en rien de réelles démonstrations. Il faut ouvrir les yeux des enfants. Il faut prendre conscience que nos enfants s’en sortiront seulement s’ils accèdent à cette capacité de lire des textes et ainsi être en mesure de dialoguer sur les sujets graves de notre société.

Quand tous les jeunes se forgeront une culture générale, le monde ira beaucoup mieux. Il faut y travailler d’arrache pied.

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine.

Partager cet article
Repost0

Peut-on encore croire en notre école ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

L’école de jadis construisait des petits Français,

L’école nous racontait l’histoire, la morale.

Le maître nous apprenait nos origines,

Le maître nous faisait aimer le français.

Nos parents suivaient les conseils du maître,

Nos parents parachevaient l’éducation de l’école.

Aujourd’hui, les enfants effraient le maître,

Aujourd’hui, les parents soutiennent les enfants.

Demain, ces enfants ne reconnaîtront plus de maître,

Demain, ils régneront sur un monde vidé de son sens.

Des soldats noirs, blancs, beurs sont morts pour notre patrie,

Ces soldats catholiques, juifs, musulmans ont-ils été sacrifiés en vain ?

Avec nos enfants et leurs maîtres, revenons à des valeurs civiques,

Avec nos enfants et leurs maîtres, renouons les liens sociaux.

Christian Dechartres – www.cd-lmdp.fr

Pour faire renaître l’espoir

Pour que nos enfants puissent rêver.

Après le pain, l'éducation est le premier besoin d'un peuple.

Danton

Partager cet article
Repost0