Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

dialogue

Par notre ouverture d’esprit, soyons un peu plus souples

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Colum McCann formule de très bons conseils aux jeunes auteurs. Il préconise, par exemple, de lire, lire, lire parce que, dit-il, tenter d’écrire sans lire reviendrait à prendre la mer tout seul dans un petit bateau.

Un jeune auteur doit lire tout ce qui se présente à lui, des classiques, des livres anciens, des ouvrages recommandés par les professeurs.

 

Et Colum McCann ajoute « Le cerveau est une grosse caisse flexible, plus tu es élastique dans tes lectures, plus ton travail gagne en souplesse. »

 

S’inspirer de ce conseil en politique

Sa recommandation peut s’appliquer aux belligérants de la société actuelle. On ne peut que conseiller à ceux qui s’écharpent dans les grands conflits sociaux d’élargir le champ de leurs lectures. Si tous les antagonistes campés sur leurs positions lisaient des ouvrages traitant du point de vue adverse, peut-être aurions-nous une chance d’assister à des dialogues plutôt qu’à des monologues stériles.

 

Sortir de sa zone de confort

En toutes circonstances, il nous faut quitter notre zone de confort pour progresser, aller vers des territoires inconnus. Un bon bouquin peut faire basculer notre univers. La lecture peut nous embraser le cœur, elle décalamine notre cerveau.

 

Réfléchir à des options différentes

La lecture nous fait penser à des alternatives. Un livre fait son œuvre sur nous bien après sa lecture. On apprend à s’ouvrir en lisant des textes de courants différents. Au fil des ouvrages, on apprend que seul nous ne sommes rien. Il serait profitable à la société que chacun d’entre nous en prenne conscience.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Un esprit, c’est comme un parachute, il ne fonctionne pas s’il n’est pas ouvert. »

 

Partager cet article
Repost0

Paradoxes, contradictions, illogismes en France

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Des Français défilent ; ils demandent plus de pouvoir d’achat, le carburant est trop cher, les taxes pleuvent. De 2008 à 2016, le revenu par ménage a baissé de 1,2 %. Les prélèvements obligatoires ont augmenté de 14 milliards sous Sarkozy et Hollande.

 

Passons en revue quelques mesures récentes et des dépenses dont on parle peu dans les manifestations.

 

Sur le coût du carburant

Hypothèse : vous parcourez 10 000 km par an ; votre voiture consomme 6 litres aux 100 km et le carburant baisse de 25 centimes : vous « économisez » 600 x 0.25 = 150 €sur 12 mois.

Une baisse significative de 0,25 € le litre ne vous ferait gagner que 150 € par an

Nota : que les Français n’oublient pas qu’ils ont la possibilité de déclarer leurs frais réels en lieu et place des 10 % :https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/frais-de-transport

 

La baisse des cotisations salariales au 1er octobre 2018

Une personne payée au SMIC gagne – avec cette mesure - un peu plus de 250 € par an.

Un salarié payé 2 000 € y verra un gain de 350 €.

C’est donc bien plus qu’une hypothétique baisse de carburant de 0,25 €.

 

La taxe d’habitation

Elle a baissé de 30 % pour nombre de Français et elle baissera encore.

 

On entend ici et là que les dépenses contraintesaugmentent avec toutes les charges nouvelles. Beaucoup intègrent dans ces dépenses contraintes le coût de la box, du dernier téléphone, de l’abonnement à des chaînes de télévision. Là, les appréciations divergent.

 

Si vous êtes admirateur du PSG,

Vous devrez débourser 430, 515, 1 180 ou plus de 3 000 € pour soutenir les millionnaires de ce club. Des familles se saignent pour de telles dépenses, voire s’endettent.

 

Si vous ne pouvez manquer aucun match international,

Il vous faut une chaîne de sport ! Vous déboursez entre 180 et 400 € sur un an pour votre addiction.

 

Je préciserai au passage que France télévision diffuse des programmes qui ont le mérite d’informer et de faire réfléchir le téléspectateur. Avec la redevance uniquement, sans supplément.

 

Si vous craquez pour le dernier téléphone « intelligent » à la mode,

Vous débourserez au bas mot 1 300 € à l’année avec l’abonnement.

Vous brillerez en public. Mais rien ne vous y oblige, c’est votre choix.

 

Santé – habitudes alimentaires

En France, nous avons le privilège d’avoir les plus grands chefsqui essaiment dans des restaurants accessibles. Et les McDo poussent comme des champignons !

 

Culture - réflexion

J’espère que les Français mécontents sont abonnés à leur médiathèque– environ 10 € par an - pour accéder à tous les savoirs du monde.

Je souhaite vivement qu’ils suivent avec attention les programmes culturels accessibles avec la seule redevance.

 

Nos compatriotes dépensent en moyenne 1 500 € par an

pour une box internet, un abonnement TV et un forfait de téléphone. C’est 5 % des dépenses contraintes.

Vous pouvez ajouter à ce chiffre les assurances payées en double, les achats impulsifs qui représentent des sommes rondelettes sur une année.

 

Dans mon travail d’accompagnement auprès de certaines familles, je vois trop de dépenses irréfléchies qui mettent en péril leur équilibre financier. Certaines situations tournent au drame.

 

Bien évidemment qu’il faut améliorer le sort des plus pauvres, mais le gouvernement – quel qu’il soit - n’est pas responsable des Français qui n’ont pas cotisé pour la retraite, des divorces qui provoquent des situations d’isolement pathétiques. Nous sommes aussi responsables de la vie que nous décidons de mener.

 

Là où le bât blesse

Les Français les plus riches sont les plus favorisés dans les budgets 2018 et 2019, alors il faut se mettre autour de la table pour trouver des solutions d’équité.

 

Un paradoxe, cependant

Les prélèvements pesant sur les Français baissent de 5 milliards sur les budgets cumulés de 2018 et 2019.

 

  • Que chacun(e) d’entre nous produise des efforts de lucidité et d’objectivité.
  • Que les citoyens s’adressent nombreux à leurs élus, qu’ils alertent leurs parlementaires en produisant des exemples concrets défendables.
  • Le dialogue au sein de la Nation s’en trouvera facilité.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

***********************************

 

Ni épées, ni grands éléphants,

Ni cavalerie, ni fantassins,

N’aident autant qu’intelligence

Pour réussir dans ses desseins.

Panchatantra

 

 

 

Partager cet article
Repost0